Les épisodes

Quelles funérailles pour les personnes isolées et/ou démunies à Paris ?

Cendrine Chapel est Directrice Générale des Services Funéraires de la ville de Paris.  J’ai souhaité la rencontrer pour comprendre ce qui existait dans la plus importante ville du Pays, pour les personnes démunies de ressources qu’elles soient sociales (pas de famille, de proches, d’amis) ou financières. Dans l’anonymat d’une métropole comme Paris, qu’arrive-t-il aux personnes qui décèdent seules ? démunies ? Comment ça se passe si l’entourage n’a pas les moyens de financer les funérailles ?

La joie et l'amour au seuil de la mort

Dans cet épisode, Sandra Meunier nous parle joie, émerveillement, écoute, douceur, poésie, ouverture de cœur pour accompagner les personnes en fin de vie. En créant l’association Neztoiles, devenue d’utilité publique, Sandra se transforme en elfe Anabelle et aide les patient.e.s à se reconnecter à leur essentiel, à ce qui est le plus sacré pour elles. Généreuse et solaire, Sandra Meunier nous partage des pépites sur son engagement et sur son expérience avec les hommes et les femmes qu’elle a accompagnés

Vivre un deuil quand on est ultrasensible

Saverio Tomasella, ultra sensible, psychanalyste, fondateur de l’Observatoire de la sensibilité,  il est auteur de nombreux livres dont “lettre ouverte aux âmes sensibles qui veulent le rester”. Nous abordons ensemble un sujet peu exploré pour apporter du soutien et des ressources aux personnes hautement sensibles et à leurs proches.  Il nous donne des clefs pour mieux comprendre les particularités des personnes ultrasensibles et nous partage avec délicatesse ses propres deuils traversés.

Quand les défunts nous contactent

Evelyn Elsaesser, est l’une des pionnières mondiales des recherches sur les phénomènes liés à la mort (Expérience de Mort Imminente, Vision au moment du décès et Vécu Subjectif de Contact avec un défunt). Ces vécus, jugés extra-ordinaires, sont pourtant beaucoup plus fréquents qu’on ne l’imagine !                Chiffres et témoignages à l’appui, nous allons discuter avec Evelyn des résultats d’une enquête internationale réalisée depuis 2 ans sur ces contacts.

Honorer toutes les vies par la biographie hospitalière

Après des deuils personnels, Christine Carmona est devenue biographe professionnel puis biographe hospitalière au sein de l’association “Passeur de mots, passeur d’histoires”. 

Christine nous dévoile le processus par lequel elle participe à faire “accoucher” les auteurs/autrices (aka les patient.e.s) de leur histoire de vie et comment cette écriture peut devenir transformatrice et porteuse de sens pour le temps qu’il reste à vivre.

Changer notre vision de la vie et de la mort

Karine Champagne est une ancienne journaliste de télévision Québecoise qui a vécu une dépression comme une incroyable opportunité de transformation. 

Pour Karine, la vie est un vaste terrain de jeu et la mort une transition.

Nous parlons de dépression, de croissance personnelle, de deuil, de mort, de la maladie d’Alzheimer mais aussi et surtout d’amour, de potentiel et de gratitude… bref de la vie avec un grand V !

Etre une femme sans enfant

Catherine-Emmanuelle Delisle est québecoise. Après un diagnostic de ménopause précoce à 14 ans, elle a traversé un long deuil plombé par le silence et l’isolement. D’institutrice, elle est devenue thérapeute en relation d’aide et a créé en 2012 le blog “femmesansenfant” (FSE) qui est devenu une référence dans le soutien aux femmes qui, par circonstances de vie, ont dû faire le deuil de la maternité. 

Revivre après la mort de votre conjoint

Rachel Galerme a vécu un deuil éprouvant après le suicide de son compagnon. Deuil qui l’a conduite à découvrir la sophrologie. Depuis, elle a changé de trajectoire professionnelle. Rachel est devenue sophrologue et accompagne les femmes endeuillées après la mort de leur conjoint. Nous parlons ensemble de son parcours et de son livre “Revivre après lui”, véritable “boîte à outils” qui regorge d’informations, de témoignages et d’exercices pratiques.

Mon animal est mort et, oui, je vis un deuil

Après une carrière de docteur en médecine vétérinaire, Dr Marina von Allmen-Balmelli a choisi de se consacrer à l’ostéopathie animalière. Elle consulte en Suisse où elle m’a reçue pour discuter d’un deuil sous-estimé: le deuil après la mort de notre animal de compagnie. Ce deuil peut être difficile à vivre quand on ne trouve pas de soutien dans son entourage. Combien de personnes endeuillées ont entendu des réflexions du type “Tu n’as qu’à en prendre un autre”, “Pourquoi te mettre dans cet état-là, ce n’était qu’un animal”!

Mourir dans la dignité

Noëlle Châtelet est une femme de lettres française, écrivaine, sociologue, universitaire qui a dédié son oeuvre à l’exploration de sujets difficiles voire tabous où le corps occupe une place centrale. 
Présidente du Comité d’honneur de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), elle a écrit “La dernière leçon”, un témoignage autobiographique intime sur la mort choisie de sa mère, Mireille Jospin.
 

Célébrons les morts et les vivants !

Avec Nicolas Chapoulier et Renaud Vincent, membres de la compagnie de théâtre “Les 3 points de suspension”, nous parlons de leur spectacle “HIBOUX”. Une création joyeuse, profonde et tendre qui traite de la mort, du deuil, de cérémonies funéraires, des fantômes et bien plus encore avec une question en filigrane : Que faisons-nous de nos morts? 
 

Vivre un deuil quand on est ultrasensible

Saverio Tomasella, ultra sensible, psychanalyste, fondateur de l’Observatoire de la sensibilité,  il est auteur de nombreux livres dont “lettre ouverte aux âmes sensibles qui veulent le rester”. Nous abordons ensemble un sujet peu exploré pour apporter du soutien et des ressources aux personnes hautement sensibles et à leurs proches.  Il nous donne des clefs pour mieux comprendre les particularités des personnes ultrasensibles et nous partage avec délicatesse ses propres deuils traversés.

Quand les défunts nous contactent

Evelyn Elsaesser, est l’une des pionnières mondiales des recherches sur les phénomènes liés à la mort (Expérience de Mort Imminente, Vision au moment du décès et Vécu Subjectif de Contact avec un défunt). Ces vécus, jugés extra-ordinaires, sont pourtant beaucoup plus fréquents qu’on ne l’imagine !                Chiffres et témoignages à l’appui, nous allons discuter avec Evelyn des résultats d’une enquête internationale réalisée depuis 2 ans sur ces contacts.

Honorer toutes les vies par la biographie hospitalière

Après des deuils personnels, Christine Carmona est devenue biographe professionnel puis biographe hospitalière au sein de l’association “Passeur de mots, passeur d’histoires”. 

Christine nous dévoile le processus par lequel elle participe à faire “accoucher” les auteurs/autrices (aka les patient.e.s) de leur histoire de vie et comment cette écriture peut devenir transformatrice et porteuse de sens pour le temps qu’il reste à vivre.

Changer notre vision de la vie et de la mort

Karine Champagne est une ancienne journaliste de télévision Québecoise qui a vécu une dépression comme une incroyable opportunité de transformation. 

Pour Karine, la vie est un vaste terrain de jeu et la mort une transition.

Nous parlons de dépression, de croissance personnelle, de deuil, de mort, de la maladie d’Alzheimer mais aussi et surtout d’amour, de potentiel et de gratitude… bref de la vie avec un grand V !

Etre une femme sans enfant

Catherine-Emmanuelle Delisle est québecoise. Après un diagnostic de ménopause précoce à 14 ans, elle a traversé un long deuil plombé par le silence et l’isolement. D’institutrice, elle est devenue thérapeute en relation d’aide et a créé en 2012 le blog “femmesansenfant” (FSE) qui est devenu une référence dans le soutien aux femmes qui, par circonstances de vie, ont dû faire le deuil de la maternité. 

Revivre après la mort de votre conjoint

Rachel Galerme a vécu un deuil éprouvant après le suicide de son compagnon. Deuil qui l’a conduite à découvrir la sophrologie. Depuis, elle a changé de trajectoire professionnelle. Rachel est devenue sophrologue et accompagne les femmes endeuillées après la mort de leur conjoint. Nous parlons ensemble de son parcours et de son livre “Revivre après lui”, véritable “boîte à outils” qui regorge d’informations, de témoignages et d’exercices pratiques.

Mon animal est mort et, oui, je vis un deuil

Après une carrière de docteur en médecine vétérinaire, Dr Marina von Allmen-Balmelli a choisi de se consacrer à l’ostéopathie animalière. Elle consulte en Suisse où elle m’a reçue pour discuter d’un deuil sous-estimé: le deuil après la mort de notre animal de compagnie. Ce deuil peut être difficile à vivre quand on ne trouve pas de soutien dans son entourage. Combien de personnes endeuillées ont entendu des réflexions du type “Tu n’as qu’à en prendre un autre”, “Pourquoi te mettre dans cet état-là, ce n’était qu’un animal”!

Mourir dans la dignité

Noëlle Châtelet est une femme de lettres française, écrivaine, sociologue, universitaire qui a dédié son oeuvre à l’exploration de sujets difficiles voire tabous où le corps occupe une place centrale. 
Présidente du Comité d’honneur de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), elle a écrit “La dernière leçon”, un témoignage autobiographique intime sur la mort choisie de sa mère, Mireille Jospin.
 

Célébrons les morts et les vivants !

Avec Nicolas Chapoulier et Renaud Vincent, membres de la compagnie de théâtre “Les 3 points de suspension”, nous parlons de leur spectacle “HIBOUX”. Une création joyeuse, profonde et tendre qui traite de la mort, du deuil, de cérémonies funéraires, des fantômes et bien plus encore avec une question en filigrane : Que faisons-nous de nos morts? 
 

Le deuil : une spirale de croissance

Shanti et Anand Jeannot animent depuis 2007 des semaines d’accompagnement de familles endeuillées. L’une des spécificités de leur approche est de s’appuyer sur le symbole de la spirale pour aborder le deuil. Ce qui les anime c’est la quête de sens, la reconnexion avec la vie en soi notamment via le corps et la nécessité de nourrir le lien de chaque personne à son histoire.

Mieux accompagner le deuil périnatal

Maman d’un petit garçon décédé peu après sa naissance, Isabelle de Mézerac a raconté son histoire dans le livre « Un enfant pour l’éternité ». En 2006, elle a fondé l’association SPAMA (Soins Palliatifs et Accompagnement en Maternité) pour sensibiliser au deuil périnatal afin de mieux accompagner les parents et les familles endeuillés.

Osez la créativité avec le carnet de deuil

Nathalie Hanot, psychologue clinicienne belge, a développé des outils créatifs dont le carnet de deuil pour mieux accompagner le vécu des pertes et des ruptures de la vie. Nathalie Hanot nous propose de laisser jaillir notre créativité sur le chemin du deuil pour mobiliser nos images intérieures et permettre, pas à pas, une libération des émotions, une traversée plus douce, une intégration progressive.